les Yeux de la Mémoire.

   Je dédie ces portraits à ce  million de morts et plus, à toutes ces femmes, hommes et enfants qui furent massacrés durant les 100 jours du génocide qui débuta le 7 avril 1994 . Un humble hommage, mais indispensable à mes yeux.

Ce travail photographique s'est immédiatement imposé à moi dès l'arrivée au Rwanda.

Il n'y a dans ce travail aucun jugement, mais des rencontres qui me happèrent.

Chacun de ces  portraits fut l'occasion d'une rencontre éphémère ou plus longue, chacune fut un moment de communion comme

si chaque individu comprenait ce que je percevais en eux . Ils m'offrirent ces ""Regards'' chargés d'histoires.

Je retire de ces propos la première qui est le portrait du libérateur et actuel président du Rwanda et la dernière qui n'est que le témoignage d'un homme qui dû fuir pour survivre et qui porte avec sincérité, passion son poste de responsable du mémorial de Ntarama.

je rappellerai encore une fois ces quelques mots d'Eric Orsenna dans son livre Mali Ô mali

Es-tu prêt à regarder.

Regarder quoi ?

Les regards.

Mais qui y a t-il à Regarder dans les regards ?

Ce qu'ils ont vu.

Les yeux de la mémoire : ICI