MADAGASCAR    2014

 

Le Centre Culturel de Brive la Gaillarde présentera du 4 au 29 11 2014, dans le cadre du Mois du documentaire, une partie des photos de Madagascar 2014.

Les Treize Arches à Brive présenteront au théâtre de la ville une série de grands tirages extraits également de Madagascar 2014 , du 18 11 au 6 12 2014 dans le cadre de Spectacles sans Frontières

Ils en parlent :

l'affiche du Centre Culturel de Brive :

l'Œil de la Photographie : ICI

Une émission de Décibel FM, réalisée par François Mary Vallée, que je remercie pour la qualité de son travail et sa sensibilité :

"Le Lot en Action" :

Les Treize Arches : ICI et

Ainsi que les journaux : La Montagne et L'Echos du Centre .

 

Je vous invite à partir à la découverte de l'île de Madagascar.

N'ayant pas un talent pour l'écriture, je vous invite donc à une découverte en images, qui je l'espère vous parleront du bonheur qui fut le mien lors de cette découverte.

je n'oublie pas un instant la situation dramatique, tant économique que morale, qui habite l'ensemble de l'île.

Je n'ai que très rarement rencontré un peuple aussi désespéré et aussi pauvre; mais il y a, il me semble, une réelle envie de sortir de ces périodes de crises. Le potentiel humain, culturel et naturel de ce pays sont de vrai joyaux et j'espère en avoir restitué la richesse ainsi que la diversité.

 

Pour terminer je vous propose ces quelques mots du père Pedro, appelé " Le prophète des bidonvilles".

C'est ancestral. le malgache a vécu dans une mentalité d'oppression. N'oublions pas que Madagascar est une île et hier plus encore qu'aujourd'hui, une île restait fermée à toute communication, à toute échange avec l'extérieur. Et, par-dessus le marché, avec une monarchie qui était comme l'alpha et l'oméga de toute vie sociale. Comment s'étonner dès lors que cette peur croisse au cours de siècles ? la seule parade pour l'homme est de rester à sa place sans bouger. Ne jamais rien risquer. On n'a jamais ici vraiment parlé de libération, de liberté; alors les gens restent ainsi. Même l'Église qui était ici une force sociale progressiste n'a jamais vraiment parlé de liberté. En tant qu'institution, elle fait comme les autres : sans doute a-t-elle parfois peur, elle ausi, de perdre le pouvoir.

extrait du livre de Pierrre Lunel " Père Pedro, prophète des bidonvilles "

 

Sur une vingtaine de livres embarqués dans nos bagages je vous propose de découvrir ces cinq là :

"Loin sous les Ravenales " de Annick de Comarmond

"Nour, 1947" de Raharimanana

"Rade Terminus" de Nicolas Fargues

"Zovy 1947" de René Radaody Ralarosy

"Le Aye Aye et Moi" de Gérald Durrel

 

Maintenant place à la photo :

Madagascar 2014 ( une sélection qui a particulièrement retenu mon intérêt ) :

De loin en loin 1 : ICI

De loin en loin 2 :

Les Baobabs : ICI

Les Bicolors :

Les séries : ICI

Les tombes ( au sud de Madagascar ) :

Soatanana et l'église Fifohazana : ICI

Tana et le père Pedro :

 

Et pour terminer magistralement ce périple photographique je vous invite à visiter le site du très très grand photographe malgache, Pierrot Men :

Voilà seulement deux jours que les photos sont en ligne et déjà trois propositions d'expos et tant de réactions.

Quelques retours positifs :

Gilles G Lamontagne (journaliste culturel à Montréal) " je viens de me régaler avec tes photos de Madagascar. Elles sont sublimes, très beau travail"

Christian Bros ( fondateur du site Artdesannonces) "Excellent travail. Très belles prises de vues. "

Marc Guiochet ( Directeur artistique du festival Artzimut et surtout mémoire en image du festival d'Aurillac) "T'as l'œil mon con !"

Pierrot Men ( le grand photographe de Madagascar ) "merci pour ces photographies. J'aime bien le regard que vous portez sur eux. Il y a de magnifiques portraits et on sent que vous aimez le peuple malgache."

Jacky Langlais ( directeur de musée)" Je trouve que votre travail est vraiment superbe, en regardant vos clichés j'ai pensé à Sébastiao Salgado"

Anne Marie Chauvignat " J'ai aussi été boulversé par ces regards de fillettes déjà si lourds de tristesse d'avoir intuitivement la conscience secrète du poids de leur condition de femmes... Elles ont déjà tout compris de la vie qui les attend.

Et les baobabs qui empêchent le ciel noir de tomber...

Et le beau symbole de la petite main rougie de terre ocre, et offerte au monde ...

Et le totem du commandant qui tente encore, par delà la mort, d'intimider l'ordre à ses troupes...

Et...

Et l'humour et la joie malgré tout, par dessus tout ! "

Sylvain Marchou ( photographe ) "Certaines sont d'une beauté tragique"

Jean Claude Varga ( photographe, a travaillé avec et pour André Malraux ) J'ai longuement regardé vos photos qui m'ont beaucoup touché pour les magnifiques portraits d'enfants et en particulier les noirs et blancs.

Patrician ( plasticienne ) "Les humains si tendrement invités et tes paysages-peintures que j'aime beaucoup"

Dominique Naville (inclassable) A part çela j'ai eu enfin du temps pour voir Mada ........et là............chapeau-melon et bottes à reluire!!!!! c'est vraient de la "très belle ouvrage" j'en reste quoi ? ...mais quoi ???? Continues comme ça et j'vais bientôt plus regretter que t'ai quitté Air France !!!!!! ça fait plaisir à voir que tu "gaches pas la péllicule" !!!!! Good job plein d'émotions !!!!!

 

etc etc etc................... plus de cent mails, tous plus touchants les uns que les autres, c'est génial et encore merci à toussssssss !